ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Consultations prébudgétaires – Le ministre des Finances invité à soutenir l’éducation des adultes

Logo consultations prébudgétaires

 

 

La crise sanitaire a de nombreuses conséquences sur la santé financière ainsi que sur la capacité d’intervention d’une multitude d’organisations actives en éducation des adultes. Parmi ses conséquences, cette crise a affecté la participation à la formation ainsi que les conditions d’apprentissage et de réussite de tous les adultes. Qu’elles participent à des activités scolaires formelles ou à des activités d’apprentissage offertes par différentes organisations – notamment des groupes populaires et communautaires – toutes les personnes apprenantes du Québec ont subi les contrecoups du resserrement de l’accès aux lieux de formation. Cet accès plus limité a été compensé, dans certains cas, par la formation à distance. Cependant, toutes les personnes apprenantes n’ont pas eu cette chance.

Le budget 2021-2020 sera capital pour stabiliser la situation financière de l’éducation des adultes et créer un contexte financier soutenant la contribution de ce secteur à la relance. En vue de ce budget, l’ICÉA propose au ministre des Finances du Québec de répondre aux enjeux financiers liés la crise sanitaire. À cette fin, l'ICÉA propose d'ajuster le financement en éducation des adultes pour tenir compte des impacts financiers de la crise, de faciliter la transition numérique et de favoriser la reconversion des travailleuses et des travailleurs, en portant une attention particulière aux populations en situation de précarité.

En prévision de la relance qui suivra la crise sanitaire, l’ICÉA invite le ministre des Finances du Québec à s’attaquer à la précarité financière des organisations communautaires, en indexant l’aide financière accordée et en finançant les coûts encourus par le respect des consignes émises par la santé publique. Enfin, l’information budgétaire sur le financement public de l’éducation des adultes demeure peu accessible. Le débat public sur les finances publiques qui accompagnera la relance demande de pouvoir compter sur cette information. Pour cette raison, l’avis de l’ICÉA au ministre des Finances appelle à la publication de cette information.