ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Manifeste pour un Québec numérique libre et ouvert

Composantes électroniques d'un ordinateurNous sommes en mars 2014 et le Québec n’a toujours pas de vision, de stratégie ou de plan d’action global pour construire son avenir numérique. Quatre organismes ont initié un Manifeste pour un Québec numérique libre et ouvert. Il s'agit de Communautique, le groupe Pour l'appropriation collective de l'informatique libre (FACIL), l'Institut de gouvernance numérique, l'Union des consommateurs et l'Open Knowledge Foundation du Canada. Ces organismes sont préoccupés par les enjeux de société soulevés par le numérique : l’accès universel à Internet haut débit, la protection de la vie privée et autres droits fondamentaux, l’amélioration de la transparence et de l’imputabilité des institutions publiques, la réduction du fossé numérique entre riches et pauvres, la participation citoyenne et les rapports entre l’État et la société civile dans la démocratie numérique, la pérennité de notre patrimoine numérique, le développement des compétences numériques de tous, le partage des richesses de la nouvelle économie, l’indépendance technologique du Québec, etc.

Comme plusieurs autres groupes et simples citoyens et citoyennes, l'ICÉA appuie l'idée de développer une vision stratégique globale du développement du numérique au Québec dans le cadre d’un grand débat de société qui est aussi inévitable que le numérique lui-même. On reconnaissait qu'une telle démarche était urgente en 2002, en 2010 puis en 2012. Nous croyons qu’elle est rendue critique en 2014. Appuyez le manifeste et soutenez la diffusion de son contenu.