ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

FGA et FP : apprentissage et évaluation en période de pandémie

Formation générale des adultes et formation profesionnelleApprendre et être évalué en temps de pandémie

Il faut bien l’admettre, les adultes qui fréquentaient la formation générale des adultes (FGA) et la formation professionnelle (FP) avaient largement été laissés à eux-mêmes depuis la fermeture des établissements scolaires, le 14 mars dernier. 

Le gouvernement a rapidement proposé des solutions alternatives pour les élèves du primaire et du secondaire, notamment avec la plateforme l’École ouverte qui permettait d’accéder à une grande diversité de ressources en ligne. Cependant, les élèves et les adultes de la FGA et de la FP ont dû attendre plusieurs semaines avant que des directives concernant leur situation ne soient émises par le ministre. Ce temps d’attente n’a fait qu’alimenter leurs inquiétudes.

À ce titre, un article du Journal de Montréal daté du 7 avril mettait en lumière les inquiétudes d’une élève qui devait terminer en mai un diplôme d’études professionnelles (DEP) en comptabilité et secrétariat. « Ce n’est pas juste un cours, déclare cette élève au quotidien. C’est notre carrière, c’est notre vie qui est sur pause. Mais là, on ne sait pas ce qui se passe. Pourquoi nous faire attendre si longtemps? Nous sommes les oubliés de l’éducation. (Dion-Viens, 7 avril 2020) »

Outre la poursuite des apprentissages, un autre sujet d’inquiétude de ces personnes était de savoir si elles pourraient être évaluées d’ici la fin de l’année scolaire. Citons à ce titre le cas d’une élève de la FGA d’une commission scolaire de l’Abitibi qui a été portée à notre attention. Il manque à cette personne quatre crédits afin de justifier les préalables nécessaires à son admission à une technique collégiale donnée à Chicoutimi. Jusqu’à tout récemment, elle ne savait ni quand ni comment elle serait évaluée pour l’obtention de ces crédits. 

Le fait est que de nombreux autres adultes de la formation générale des adultes et de la formation professionnelle étaient dans la même situation. Pour ces personnes, cette évaluation leur permet de passer à une autre étape de leur parcours de formation. Des personnes finissantes de la formation professionnelle se préparaient à intégrer le marché du travail et d’autres, notamment de la formation générale des adultes, planifiaient leur entrée au cégep.

Les nouvelles directives du ministre

Les nouvelles directives du ministre étaient attendues depuis longtemps. C’est maintenant une certitude, les élèves et les adultes de la FGA pourront être évalués pour la réalisation de tous leurs apprentissages. Par ailleurs, ceux de la FP pourront poursuivre en présence les apprentissages qui ne peuvent se faire à distance et également être évalués.

Des consultations menées par l’ICÉA auprès de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) ont permis de constater que la poursuite des apprentissages et de l’évaluation figurait au nombre de leurs priorités. À ce titre, la FSE réclame depuis le début de la crise sanitaire que les apprentissages à la FGA soient évalués avant l’été 2020. 

Concernant la tenue d’examens en présence pour les élèves et les adultes de la formation professionnelle, la foire aux questions (FAQ) du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur apporte les précisions suivantes (question 62) : « Dans la mesure où la distanciation sociale de 2 mètres est respectée et considérant que l’objectif initial était de permettre aux étudiants de terminer leur formation, il est permis de tenir des épreuves d’évaluation. Les conditions de base déjà annoncées devront toutefois être respectées : demi-groupes avec les mesures sanitaires adéquates. (MÉES, 1er mai 2020) » 

Par ailleurs, la question 68 de cette même FAQ apporte les précisions suivantes au sujet de l’évaluation des apprentissages à la formation générale des adultes : « L’accès aux centres d’éducation des adultes sera permis pour les épreuves ministérielles, en demi-groupes, à compter du 11 mai (et du 19 mai pour ceux situés dans la Communauté métropolitaine de Montréal). (MÉES, 1er mai 2020) »

La poursuite des apprentissages à la FP

Quel que soit le secteur de formation, la règle générale est que les apprentissages doivent se poursuivre à distance, lorsque c’est possible. Cela dit, les activités d’enseignement de nature technique qui ne peuvent être réalisées à distance, notamment à la formation professionnelle, pourront reprendre en présence et en demi-groupe suivant le calendrier de reprise défini par le gouvernement pour la grande région de Montréal et le reste du Québec. Rappelons que la formation professionnelle comptait 56 % d’adultes de 25 ans et plus en 2016-2017 (ICÉA, 2019a). 

Le principal défi à la formation professionnelle sera de respecter les mesures sanitaires émises par le gouvernement : reprise en demi-groupe, règle de distanciation, etc. Le respect de ces mesures forcera les centres à revoir la planification des cours et l’organisation de l’espace physique. L’objectif étant de s’assurer que tous les élèves aient accès aux équipements nécessaires à leur formation. 

Frédéric Corbeil, un cadre de la Commission scolaire de Montréal responsable de la FP et de la FGA souligne à ce titre la pertinence d’accorder une priorité d’accès aux élèves des groupes dont la formation se termine cette année. La reprise en demi-groupe et les mesures de distanciation font en sorte que seul un nombre limité d’élèves pourront accéder en même temps aux équipements nécessaires à leur apprentissage. Dans les circonstances, il apparaît logique de prioriser les groupes qui sont en fin de formation. 

Il sera peut-être également nécessaire de revoir l’ordonnancement des compétences de certains programmes de formation. C’est notamment le cas de programmes qui prévoient le développement de compétences relationnelles comme le service à la clientèle. Compte tenu des mesures actuelles de confinement, le développement de ces compétences pourrait être repoussé au profit d’autres compétences qui ne nécessitent pas l’obligation d’entrer en relation avec d’autres personnes.

La poursuite des apprentissages à la FGA

Du côté de la formation générale des adultes (FGA), la poursuite des apprentissages se fera exclusivement à distance. À ce titre, les deux organisations syndicales consultées (FSE-CSQ et FAE) estiment qu’il est possible d’enseigner à distance à la FGA. Cela dit, la reprise ne se fera pas sans problèmes. 

Notre coup de sonde réalisé auprès de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) révèle que la difficulté de joindre les adultes concernés est le principal obstacle rencontré par le personnel enseignant. Dans certains centres, il a été possible de joindre la majorité des adultes en apprentissage alors que dans d’autres centres, seule une minorité d’adultes sont joignables. 

Ainsi, la situation des adultes de la FGA serait différente d’une région à l’autre et même d’un centre à l’autre. Cela appelle des stratégies de reprises et de poursuite des apprentissages adaptées selon les régions et les centres d’éducation des adultes. En cela, le gouvernement doit maintenant faire un pas de plus que l’énoncé de règles générales. 

Dans les circonstances, il apparaît important pour l'ICÉA que le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur soit à l’écoute des besoins particuliers des centres d’éducation des adultes. Les équipes de ces centres doivent bénéficier du soutien (humain, technique et financier) et de la latitude nécessaire pour joindre efficacement tous les adultes concernés et assurer la reprise à distance des apprentissages.

L'ICÉA estime notamment qu’il serait bon d’étendre à la FGA le prêt de matériel numérique qui est prévu pour les élèves du primaire et du secondaire. Rappelons que la foire aux questions (FAQ) du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur précise qu’afin « que tous les élèves puissent compléter l'apprentissage des savoirs essentiels à temps pour la fin de l'année scolaire, et ce, peu importe leur situation, les commissions scolaires devront prêter le matériel numérique qu’elles ont à leur disposition » (MÉES, 1er mai 2020). 

Lutter contre les iniquités en matière d’apprentissage

Le fait est que les apprentissages faits à la formation générale des adultes ne sont pas moins essentiels que ceux qui sont réalisés à la formation générale des jeunes. Ces personnes méritent elles aussi d’être soutenues par leur commission scolaire, aux plans humain et technique. 

La formation générale des adultes (FGA) regroupe de nombreuses personnes susceptibles de se retrouver en situation précaire, d’être aux prises avec des problèmes d’apprentissage et qui ont vécu par le passé des situations de décrochage. N’oublions pas qu’on retrouve à la FGA des personnes immigrantes en francisation, des personnes peu ou pas alphabétisées ainsi que des adultes venus y terminer leurs études secondaires. En 2016-2017, 54 % des inscriptions faites à la FGA l’étaient par des adultes de 25 ans et plus (ICÉA, 2019b)

Dans cette perspective, il apparaît important de déployer les efforts nécessaires pour lutter contre toutes les formes d’iniquités en matière d’apprentissage. Dans le contexte actuel de confinement, la difficulté d’avoir accès au matériel numérique nécessaire à la reprise à distance des apprentissages ne devrait pas être une source d’iniquité pour les adultes en formation.

Prendre le temps de bien faire les choses

En guise de conclusion, et afin de souligner l’importance stratégique du temps qui est nécessaire à la réussite de l’apprentissage à distance, nous soulignons ici trois leçons utiles que la situation de crise aura permis d’apprendre. Ces leçons sont le fruit d’une réflexion menée par Béatrice Pudelko qui est professeure au Département d’éducation de la TÉLUQ. 

La première leçon que madame Pudelko tire de la situation actuelle est qu’il faut du temps pour étudier à distance. Elle souligne à ce titre l’importance de « mettre en place une excellente gestion de temps. Sans une discipline personnelle et familiale de fer, les étudiant.e.s à distance sont à haut risque d’abandonner, de ralentir ou de remettre à plus tard leurs projets d’études. (Pudelko, 7 avril 2020) »

Comme seconde leçon, madame Pudelko constate qu’il faut du temps pour apprendre à apprendre à distance : « Les recherches sur l’apprentissage en ligne ont démontré que les étudiants et les étudiantes doivent ‘‘apprendre à apprendre’’ à distance. Étudier à distance demande de l’autonomie intellectuelle et des compétences méthodologiques acquises. Si ce n’est pas le cas, les étudiants ont besoin du  temps pour ‘‘s’autonomiser’’ et pour acquérir ces compétences méthodologiques, dont certaines sont spécifiques à une discipline, d’autres plus ‘‘transversales’’.  Pour cela, ils ont besoin de soutien des enseignants et des autres personnes de leur entourage académique ou familial. (Pudelko, 7 avril 2020) »

Finalement, la troisième leçon tirée par madame Pudelko est qu’il faut du temps pour enseigner et interagir : « L’interaction entre l’enseignant.e et les étudiants est un facteur de première importance de la réussite et de la persévérance dans les cours à distance. (Pudelko, 7 avril 2020) »

Le fait est que ces leçons sont toutes aussi valables pour les étudiantes et les étudiantes de l’enseignement supérieur que pour les adultes de la FGA. Cela dit, elles révèlent des obstacles que les adultes de la FGA (notamment les personnes en situation financière précaire ou aux prises avec des problèmes d’apprentissage) pourraient avoir plus de difficultés à surmonter.

Références

MÉES (1er mai 2020). « COVID-19, Questions et réponses – déconfinement », Foire aux questions du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MÉES), 1er mai 2020. [En ligne]
Périscope (2020). « Les inégalités sociales et scolaires déjà bien présentes s'accroissent considérablement au temps du Covid-19 : Comment agir dès maintenant ? », Inégalités sociales et scolaires au temps de la Covid-19 et actions possibles, site Internet du réseau PÉRISCOPE (Plateforme Échange, Recherche et Intervention sur la SCOlarité : PErsévérance et réussite). [En ligne]
Pudelko, B. (7 avril 2020). « Étudier et enseigner à distance : trois leçons apprises utiles au temps de la crise », Texte d’opinion rédigé par Béatrice Pudelko, Ph.D., professeure à la TÉLUQ, site Internet du Syndicat des professeures et professeurs de la Télé-université (SPPTU), 7 avril 2020. [En ligne]
ICÉA (2019a). « Participation à l’éducation et la formation des adultes : Les adultes à la formation professionnelle », Indicateurs de l'éducation des adultes, Institut de coopération pour l’éducation des adultes (ICÉA), données mises à jour en janvier 2019. [En ligne]
ICÉA (2019b). « Participation à l’éducation et la formation des adultes : Les adultes à la formation générale des adultes », Indicateurs de l'éducation des adultes, Institut de coopération pour l’éducation des adultes (ICÉA), données mises à jour en janvier 2019. [En ligne]