ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

L'éducation des adultes, un des moyens pour contrer le racisme

Dessin de main à deux couleursL’ICÉA n’a pas été invité à déposer un mémoire au groupe d’action contre le racisme (GACR). Compte tenu des enjeux majeurs liés au racisme et de la contribution de l’éducation des adultes à son éradication, l’ICÉA a, de son propre chef, rédigé un mémoire qu’il a fait parvenir au GACR et aux deux ministres qui le coprésident : M. Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, et Mme Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie. Vous trouverez ce mémoire à la fin de cet article.
Au terme de ses recherches menant à la rédaction du mémoire, l’ICÉA a formulé une déclaration que nous reproduisons ici.

L’éducation des adultes : Un outil essentiel à un plan de lutte efficace contre le racisme

Pour une grande part, le racisme est un enjeu d’éducation qui concerne l’ensemble de la population, jeune et adulte. C’est pourquoi l’éducation des adultes doit figurer parmi les leviers activés pour contrer le racisme.
Non seulement le racisme doit-il être contré par l’éducation, mais il importe de s’attaquer aussi au racisme en éducation. À cette fin, éliminer le racisme en éducation implique autant d’enrichir les curriculums de l’histoire, de la culture, des savoirs et de la contribution de toutes et tous, que d’éliminer les manifestions systémique ou routinière du racisme au sein de la culture et des pratiques des lieux d’éducation.

Dans le contexte historique du Québec et du Canada, une attention particulière doit être portée au racisme systémique vécu par les peuples autochtones. Non seulement faut-il mettre l’éducation au service de l’élimination du racisme dont font l’objet les peuples autochtones, mais il faut aussi faire en sorte que l’éducation contribue à la survie culturelle des peuples autochtones et à sa valorisation auprès de l’ensemble de la population.

Dans l’ensemble, en matière de lutte au racisme en éducation des adultes, il faut tenir compte du racisme routinier, autant que systémique, adopter une approche proactive créant des conditions de réussite des apprentissages exemptes de racisme et étendre une action à tous les lieux d’éducation.

Dans tous les cas, les actions de lutte au racisme doivent inclure les personnes concernées.