ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Activités de recherche et rentrée 2020

La reprise des activités de recherche

Enseignement supérieur, activités de recherche et rentrée 2020Selon de récentes directives du gouvernement du Québec, les activités de recherche qui ne peuvent se faire à distance devraient reprendre au cours des prochaines semaines dans plusieurs universités du Québec. Dans un communiqué daté du 27 avril dernier, le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) disait accueillir avec enthousiasme « la décision du gouvernement du Québec d’autoriser la reprise des activités universitaires de recherche. (BCI, 27 avril 2020) »

Comme le précise le communiqué du BCI, les activités de recherche visées par cette reprise « sont liées aux domaines de la santé, des sciences naturelles, de l’agriculture, de la foresterie, du génie ainsi que les activités extérieures saisonnières dont l’urgence du redémarrage est de haute importance. (BCI, 27 avril 2020) »

Pour la rectrice de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Magda Fusaro, ce « retour, très ciblé et encadré, constituera en quelque sorte une première étape dans le redémarrage des activités sur le campus, qui se fera dans le strict respect des directives de santé publique. (UQAM, 5 mai 2020) » Selon madame Fusaro, des travaux sont actuellement en cours afin de permettre « à compter du 11 mai prochain, la tenue de certaines activités de recherche et de création qui requièrent une présence physique sur le campus. (UQAM, 5 mai 2020) »

On apprend également que les chercheurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) seront de retour au travail dans les prochaines semaines, « tant en laboratoire que sur le terrain, mais en respectant différentes conditions. Ils devront suivre une formation en ligne en santé et sécurité au travail, compléter un outil diagnostic qui fait une grille d'évaluation des risques et obtenir un formulaire d'engagement de tous les membres de l'équipe de recherche. (Caron, 1er mai 2020) »

Une rentée 2020 à distance?

La rentrée de l’automne 2020 à l’enseignement supérieur pourrait se faire à distance. C’est du moins ce que suggère une nouvelle publiée le jeudi 7 mai par le Journal de Québec. La journaliste Daphnée Dion-Viens y cite un extrait d’une missive du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur destinée aux dirigeants des cégeps et des universités : « La population étudiante collégiale et universitaire devra poursuivre son cheminement hors des établissements. Comme nous ne pouvons prévoir quelle sera la situation à la rentrée scolaire de l’automne, notamment en matière de distanciation sociale, l’enseignement à distance pourrait être l’une des solutions à adopter » (Dion-Viens, 7 mai 2020).

Dans un article publié le 1er mai par le réseau Énergie 92.1, le recteur de l’UQTR, Daniel McMahon, déclarait préparer activement la reprise à venir des activités d’enseignement. Cela dit, monsieur McMahon « n'imagine pas comment tous les étudiants pourraient revenir en classe en septembre, si bien sûr, la santé publique permet à ceux-ci de recevoir leur formation sur le campus : ‘‘ À moins d'un vaccin, il est hors de question de ramener tout le monde sur le campus, parce que physiquement c'est impossible avec les règles de distanciation. ’’ (Caron, 1er mai 2020) »

Au sujet de la rentrée 2020, la rectrice de l’UQAM soulignait le 5 mai dernier qu’il était nécessaire de « commencer à planifier l’organisation du trimestre d’automne 2020 qui se déroulera vraisemblablement selon de nouvelles modalités, adaptées au contexte de la pandémie. (UQAM, 5 mai 2020) » Du côté de l’Université de Montréal, le recteur Guy Breton annonçait le 8 mai que les cours de l’automne 2020 se donneraient majoritairement à distance. 

Pour Guy Breton, l’offre en présence à l’automne 2020 sera une exception s’appliquant à certains cours ou à certaines portions de cours : « Il s’agit d’une décision prise d’abord dans l’intérêt de la santé de notre communauté et de la population en général – tout particulièrement de la population de l’île de Montréal, plus durement touchée par la crise sanitaire. (Larouche, 9 mai 2020) »

La nécessité d’améliorer les conditions d’enseignement

Si les directions d’établissements envisagent déjà la possibilité que la rentée de l’automne 2020 se fasse à distance, cette perspective inquiète grandement des syndicats de l’enseignement supérieur. C’est le cas de la Fédération des enseignantes et des enseignants de cégep (FEC-CSQ), qui soutient qu’une rentrée à distance serait impossible sans amélioration des conditions d’enseignement.

« C’est une chose d’avoir réussi le tour de force de terminer la session en ligne à la hâte et dans des conditions parfois inadéquates, mais c’en est une autre de planifier une rentrée et une session complète en ligne. Pour de nombreux programmes, notamment techniques, les défis sont majeurs, voire impossibles à résoudre », a déclaré la présidente de la FEC-CSQ dans une communication rendue publique le vendredi 8 mai (FEC, 8 mai 2020).

Tout en rappelant que « le personnel enseignant est à pied d’œuvre depuis maintenant deux mois pour transformer les cours afin d’offrir la formation manquante en ligne, et ce, avec des moyens technopédagogiques limités et en toute improvisation » (FEC, 8 mai 2020), la présidente de la FEC-CSQ a souligné l’importance de trouver des solutions permettant d’offrir la meilleure formation possible aux étudiantes et aux étudiants. 

À ce titre, la FEC soutient qu’il « est indispensable que tous les enseignantes et enseignants ainsi que leurs instances représentatives soient partie prenante dans la planification d’une nouvelle session à distance. (FEC, 8 mai 2020) »

En conclusion

Le retour à la normale dans les établissements d’enseignement supérieur du Québec est loin d’être une certitude pour la rentrée de l’automne 2020. Bien sûr, la reprise en présence de certaines activités de recherche permettra aux établissements de tirer des leçons de l’expérience; des leçons qui permettront peut-être de planifier une rentrée 2020 en présence.

Cela dit, il est encore plus pertinent de tirer des leçons de l’actuelle reprise à distance des apprentissages à l’enseignement supérieur. Si la rentée de l’automne 2020 doit se faire également à distance, la conversion des apprentissages en mode non présentiel doit être planifiée et réfléchie de concert avec toutes les personnes concernées (direction, personnels enseignant, professionnel ou de soutien, communauté étudiante, adultes apprenants, etc.). Cette planification est essentielle au développement d’une véritable offre de formation à distance.

À ce titre, le Syndicat des chargées et des chargés de cours de l’Université du Québec en Outaouais (SCCC-UQO) estime que l’enseignement présentement offert en mode non présentiel ne devait pas être qualifié de formation à distance. Au moment de s’entendre avec l’UQO sur les moyens à mettre en œuvre afin de « maintenir la continuité pédagogique », le SCCC-UQO a préféré qu’on utilise l’expression « enseignement en mode non présentiel » (EMNP) afin de décrire l’offre de cours de l’hiver et de l’été 2020. 

« Dans l’urgence, les chargées et les chargés de cours doivent convertir leur enseignement en mode non présentiel, explique le syndicat. Ils le font selon leurs connaissances, leurs compétences et les ressources qu’ils ont. Malgré qu’ils aient accès à un soutien technopédagogique et à des formations, ils n’ont pas accès aux ressources nécessaires afin de créer une véritable FAD. D’ailleurs, le temps consacré à l’EMNP ne correspond pas à celui de la FAD. Le résultat sera des cours plus artisanaux et moins aboutis que s’ils avaient été conçus en mode FAD. Pour l’instant, l’important est que les étudiantes et les étudiants remplissent les exigences des cours. (SCCC-UQO, 3 mai 2020) »

Références

BCI (27 avril 2020). « COVID-19 - Reprise des activités universitaires de recherche : Les établissements universitaires québécois sont fiers de participer aux efforts collectifs de relance », Bureau de la coopération interuniversitaire, communiqué de presse, lundi 27 avril 2020. [En ligne]
UQAM (5 mai 2020). « Message de la rectrice – vers un retour graduel, séquentiel et sécuritaire sur le campus », Info direction, Université du Québec à Montréal, communiqué de presse, mardi 5 mai 2020. [En linge]
Caron, Olivier (1er mai 2020). « Reprise de certaines activités à l'UQTR », Nouvelles, Énergie 92.1, vendredi 1er mai 2020. [En ligne]
Dion-Viens, Daphnée (7 mai 2020). « Québec invite les cégeps et les universités à envisager une rentrée à distance cet automne », Actualité éducation, Journal de Québec, jeudi 7 mai 2020. [En ligne]
Larouche, Vincent (9 mai 2020) « Un trimestre «essentiellement à distance» à l’Université de Montréal », Actualité éducation, La Presse, samedi 9 mai 2020. [En ligne]
FEC (8 mai 2020). « Une rentrée collégiale à distance impossible sans améliorer les conditions d’enseignement », Actualités - Réseau collégial, site Internet de la Fédération des enseignantes et des enseignants de cégep (FEC-CSQ), 8 mai 2020. [En ligne]
SCCC-UQO (3 mai 2020). « L’enseignement en mode non présentiel n’est pas de la FAD », Information, section Nouvelles, site Internet du Syndicat des chargées et des chargés de cours de l’Université du Québec en Outaouais (SCCC-UQO), 3 mai 2020. [En ligne]