ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Le droit à l’éducation des adultes, une condition essentielle de la lutte à l’exclusion et à la pauvreté

Consultation publique, lutte contre la pauvreté et l'exclusion socialeL’éducation des adultes et la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale

Pour l'ICÉA, l’éducation des adultes est en mesure de jouer un rôle unique en matière de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale; rôle qui est d'autant plus important lorsqu’il s’avère nécessaire de doter les individus des connaissances et des compétences leur permettant de répondre aux exigences d’une société du savoir comme la nôtre.
 
Globalement, l'ICÉA propose dans ce mémoire que la stratégie de lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale soit appuyée par des actions en éducation des adultes qui favorisent l’alphabétisation, la formation de base et la qualification. Il est impératif de reconnaître que le droit à l’éducation est une condition essentielle de la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale. Il est de plus en plus reconnu que ce droit humain fondamental est un moyen de réaliser plusieurs autres droits humains.
 

L’accès au savoir : un facteur d’inclusion

De nos jours, l’accès au savoir est devenu un véritable facteur d’inclusion. Plus que jamais, inclusion et sécurité économique riment avec éducation. Les difficultés d’insertion professionnelle que rencontrent les adultes qui ont de faibles compétences en littératie ainsi que la précarité économique qu’ils vivent illustrent bien le poids décisif de l’apprentissage dans la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale.
 
Dans son mémoire, l'ICÉA présente l’alphabétisation, la formation de base et la formation liée à l’emploi comme trois piliers en matière d’apprentissage des adultes sur lequel doit s’appuyer la nouvelle stratégie de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale. Afin de justifier cette contribution essentielle de l’éducation des adultes à l’atteinte de ces objectifs, l'ICÉA rappelle différentes propositions issues de travaux réalisés ces dernières années.
 

L’alphabétisation, la formation de base et la formation en milieu de travail

En matière d’alphabétisation, l'ICÉA met l’accent sur l’importance d’adopter une approche large des enjeux. L’Institut propose d’agir tout à la fois pour alphabétiser les personnes, éliminer les causes de ce grave problème et en réduire les conséquences pour la société et les personnes affectées. À cet effet, l'ICÉA souligne qu’une proposition de Stratégie nationale de lutte à l’analphabétisme sera bientôt mise de l’avant par le Réseau de lutte à l’analphabétisme – dont l’Institut est l’un des membres fondateurs.
 
Au sujet de la formation de base, l'ICÉA rappelle de relever les défis qui ont fait l’objet de consensus lors d’un événement organisé en février 2015 sur la formation générale des adultes. Alphabétiser est essentiel, mais pour fonctionner dans nos sociétés, une formation de base est capitale. Enfin, l’emploi étant une clé de voûte de nos sociétés, la qualification des travailleuses et des travailleurs est sans contredit un bon moyen de contrer la précarité économique et de favoriser l’inclusion.