ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Agenda international post-2015 en éducation : Ottawa consulte la société civile canadienne

Logo consultation Onu sur agenda post 2015L’année 2015 est une année critique pour les politiques internationales en éducation, alors que deux importants processus, soit les Objectifs du Millénaire pour le développement et l’Éducation pour tous, viendront à terme et qu’aura lieu l’évaluation de mi-parcours de la dernière conférence de l’UNESCO sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VI). Pour définir les politiques de l’après 2015, l’ONU mène une vaste consultation ouverte à toutes et tous. Au Canada, l’Agence canadienne de développement international (ACDI) a été désignée pour piloter l’élaboration de la plateforme du gouvernement canadien dans le cadre de cette définition de l’agenda de l’après 2015. C’est dans ce contexte que l’ACDI a invité des organismes de la société civile canadienne à lui faire part de leur analyse de la conjoncture internationale en éducation et à lui communiquer des propositions que le Canada devrait porter.

L’ICÉA était du nombre des organismes invités lors de la rencontre qui a eu lieu le 21 février 2013 et qui a réuni différents organismes qui oeuvrent en éducation formelle et informelle, dont plusieurs en coopération internationale, ainsi que des représentants de la Commission canadienne de l'UNESCO (CCU) et du Conseil des ministres de l'Éducation au Canada (CMEC).. L’ACDI a souhaité entendre les représentants de la société civile sur leur lecture des enjeux en éducation, les priorités que devrait exprimer le Canada et l’intérêt de maintenir deux séries d’objectifs, soit ceux énoncés dans les Objectifs du Millénaire pour le développement et dans l’Éducation pour tous. Concernant les grands enjeux, les organismes ont réitéré des priorités déjà largement reconnues : qualité de l’éducation, soutien et sécurité professionnelle des enseignantes et des enseignants, approche basée sur les droits, égalité en éducation et relativement à l’emploi, éducation des adultes et formation professionnelle, situation des femmes, population vivant dans des situations de conflit, réduction de l’éducation à la littératie et à l’éducation des jeunes, équité, privatisation de l’éducation, atteinte de résultats probants pour les populations. Pour ce qui est des priorités que devrait porter le Canada, les points de vue rappelaient ces enjeux, invitant le gouvernement canadien à faire preuve de leadership dans l’établissement de moyens à même de résoudre ces problèmes, au bénéfice des populations. Enfin, sur le sujet du maintien de différents instruments, l’ensemble des personnes présentes jugeait qu’il était primordial de garder ces deux séries d’objectifs de peur d’affaiblir le secteur de l’éducation en privilégiant une seule et large politique socioéconomique.

Lors de ces discussions, l’ICÉA a mis l’accent sur l’inclusion de l’éducation des adultes dans la compréhension de tous les objectifs éducatifs. L’expérience de l’Institut sur la scène internationale lui permet de constater la marginalisation grandissante des questions d’éducation des adultes, au profit d’une vision réduisant les priorités en éducation au seul enjeu de l’éducation primaire des jeunes. Dans cet esprit, l’ICÉA a aussi fait valoir qu’il était important que le Canada adopte une vision large des problèmes et des solutions, vision basée sur la perspective de l’éducation tout au long de la vie. L’Institut a pu témoigner du bilan de sa participation à la dernière conférence internationale de l’Unesco sur l’éducation des adultes, CONFINTEA VI, qui a eu lieu en 2009. Lors de cette conférence, les pays ont remis en question l’idée de se donner des objectifs chiffrés, arguant qu’il leur était de toute façon difficile de les atteindre. L’Institut s’inquiète de cette approche qui affaiblit le leadership nécessaire pour atteindre des résultats concrets. Finalement, l’ICÉA a joint sa voix au consensus demandant que soient maintenues les deux séries d’objectifs, dans le but de protéger des instruments et des forums de suivi spécifiquement dédiés à l’éducation.

Post 2015 - ÉducationL’Institut poursuivra sa veille du processus international et contribue au travail du Conseil international de l’éducation des adultes (CIEA) sur la scène internationale. Vous pouvez suivre l’évolution de ce travail de la société civile internationale en consultant le blogue du CIEA sur le sujet. Par ailleurs, il vient aussi de publier un document à l'intention des affiliés concernant les perspectives post 2015. On peut télécharger le document en cliquant sur l'image ci-contre. Rappelons aussi que la prochaine assemblée mondiale du Conseil internationale de l’éducation des adultes aura lieu au Québec, en 2015, dans ce contexte éminemment stratégique. L’ICÉA est impliqué dans l’organisation de cet important événement.