ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Finalistes des Prix de l'ICÉA 2009

Mercredi 1 avril 2009 - ICÉA

2009

Prix Émile-Ollivier

Prix Bernard-Normand

Jonathan FleuryJonathan Fleury, finaliste

Malgré un parcours difficile marqué par une dyslexie grave et des problèmes de consommation, Jonathan a su reprendre le contrôle de sa vie et s'initier à un métier qui l'emballe: l'ébénisterie. Fort de son passage au sein de l'entreprise d'insertion Le Boulot vers..., il s'est forgé depuis deux ans une place méritée chez Multimodules.

Il est aujourd'hui établi comme ébéniste professionnel et a également obtenu le «sceau rouge», une accréditation reconnue partout au Canada.

 

Pierrette St-Onge, finaliste

Après 40 ans d'absence sur les bancs d'école et 34 ans à travailler dans l'industrie du textile, Pierrette a entrepris une réorientation de carrière. C'est avec détermination et courage qu'elle a entamé ses études collégiales à temps plein au sein d'un programme majoritairement masculin: logistique et transport du collège de Valleyfield.

Après avoir surmonté un nombre important d'embûches, elle occupe depuis 2009 le poste de gérante de service chez Système ClimaPur.

Prix Bernard-Normand > Certificats de reconnaissance

  • Karen Francoeur, Chandler
  • Francine Gagnon, Rigaud
  • Édith Grondin, Québec
  • Miao He, Montréal
  • Alain Lord, Cap-Santé
  • Jeffrey Molik, Montréal
  • Karl Pagé, Chambord
  • Marc St-Onge, Longueuil

Grand Prix de l'initiative de formation - volet milieu de travail

Équipe du projet RAC - Cégep Marie-Victorin, finaliste

En collaboration avec l'Association des garderies privées du Québec, le projet de reconnaissance des acquis et des compétences du cégep Marie-Victorin a contribué à accroître la qualité de l'ensemble des services éducatifs dispensés aux familles et aux enfants par le réseau des garderies privées du Québec.

Ordre des technologues professionnels du Québec, finaliste

En collaboration avec le cégep de l'Outaouais, l'OPTQ a initié un programme de perfectionnement dans le domaine du traitement des eaux usées des résidences isolées. La formation joint actuellement 90 technologues dans six régions du Québec.

Grand Prix de l'initiative de formation - volet milieu communautaire

Service d'entretien Pro-Prêt inc., finaliste

Entreprise d'insertion enracinée dans son milieu depuis 20 ans, Service d'entretien Pro-Prêt propose une formation par expérimentation qui mène à une insertion socioprofesionnelle durable pour des individus en situation d'exclusion et qui n'ont pas complété leur secondaire V. En 2007, l'organisation voit à la mise en place d'un programme de formation novateur: une formation qualifiante de préposée à l'entretien ménager-femme de chambre. Cette formation propose un programme adapté à une clientèle grandissante dont on parle peu: les femmes immigrantes peu scolarisées, issues des minorités visibles.

Stagem - Groupe d'insertion à l'emploi, finaliste

Stagem oeuvre depuis plus de 20 ans à l'insertion sociale et professionnelle des personnes éloignées du marché du travail. Grâce au partenariat avec le Centre de formation professionnelle de Roberval, cette entreprise offre la possibilité de poursuivre un parcours d'insertion en milieu industriel et vise la reconnaissance par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, des compétences acquises par les opérateurs lors de leur stage d'apprentissage.

2009

Prix Émile-Ollivier

Michel Blondin Michel Blondin, finaliste

L’engagement social de Michel Blondin s’est amorcé très tôt dans un mouvement étudiant qui cherchait à lutter contre la pauvreté. Ses actions d’animation sociale ont été à l’origine de l’action politique au plan municipal à Montréal. Il a également œuvré à la fin des années 60 dans un centre de recherche en éducation populaire en Bolivie, permettant de faire connaître à son retour les méthodes d’éducation populaire de Paulo Freire.

Son implication dans la transformation sociale l’a amené à s’engager dans la formation syndicale. Il a ainsi mis en place un projet mobilisateur et développé un outil pédagogique qui reconnaissait et valorisait l’expérience acquise dans l’engagement syndical. Cette approche pédagogique novatrice est aujourd’hui un programme-phare de la FTQ qui touche des milliers de travailleurs et de travailleuses.

Humaniste, militant, expert-conseil reconnu, Michel Blondin continue de contribuer aujourd’hui de façon exceptionnelle à l’avènement d’une culture de formation continue au Québec.

Arpi HamalianArpi Hamalian, finaliste

Professeure au département des sciences de l’éducation de l’Université Concordia, elle travaille activement depuis 1974 pour la démocratisation des savoirs au Québec. Elle a notamment occupé les postes de directrice des programmes d’études supérieures en sciences de l’éducation et en andragogie, et le poste de directrice de l’Institut Simone de Beauvoir, renommé à l’échelle internationale.

Mme Hamalian est également coprésidente fondatrice de la chaire d’études ethniques Concordia-UQÀM et a été présidente de la Commission sectorielle de l’éducation de la Commission canadienne de l’UNESCO. Elle a reçu de nombreuses distinctions au fil des ans. Elle a travaillé et milité sur les cinq continents.

Citoyenne engagée, elle agit bénévolement à titre d’animatrice socioculturelle dans une dizaine d’organisations communautaires et de spécialiste-conseil dans les institutions étatiques, tel le Conseil supérieur de l’éducation ou la conférence régionale des élus de Montréal. Auteure de nombreux travaux consacrés à la formation des adultes et à l’éducation interculturelle, elle fait preuve d’un engagement exemplaire et systématique à défendre le droit de tous à l’éducation et la nécessité d’apprendre tout au long de la vie.

Prix Bernard-Normand

Madeleine MarineauMadeleine Marineau, finaliste

Cette résidante courageuse de Lebel-sur-Quévillon a repris ses études après plus de vingt ans d’arrêt. Pour l’aider à composer avec la vie de famille, le travail et les études, elle a reçu l’appui du Centre de formation des adultes de la Baie-James à Lebel-sur-Quévillon.

 

René RichardRené Richard, finaliste

Ce résidant de Donnacona a obtenu son diplôme secondaire après 12 ans de persévérance et après avoir surmonté plusieurs embûches personnelles, notamment la maladie. Dans sa démarche, il a reçu l’appui du Centre d’éducation des adultes La Croisée.

 

Germaine Catafard-DesrochesGermaine Catafard-Desroches, mention du jury

Mme Germaine Catafard-Desroches a eu 99 ans le 9 août 2009. Elle connaît une vie fructueuse où elle a saisi toutes les occasions d’apprendre et s’est donnée entièrement à tout ce qu’elle a fait : couture, chapellerie, théâtre, artisanat, bénévolat, chorale, élever ses enfants. Son engagement social lui a valu de rencontrer la Reine mère Élisabeth d’Angleterre et le pape Jean-Paul II, ainsi que de recevoir le Certificat de mérite du prix bénévolat Canada et la médaille commémorative du gouverneur général. À 99 ans, Mme Catafard-Desroches est très « cool » comme disent les jeunes et continue à apprendre, aux Ateliers de « gymnastique du cerveau » du CLSC de son village.

Mélanie PrévostMélanie Prévost, mention du jury

Armée de toute la bonne volonté du monde, Mélanie Prévost, souffrant de problèmes cardiaques, a eu un parcours scolaire difficile. La faible capacité cardiaque de Mélanie transformait ses journées en épreuves physiques dignes d’une olympienne. Animée d’une intense soif d’apprendre et d’un goût de vivre hors du commun, elle apportait même ses livres lors de ses séjours prolongés à l’hôpital. Déclarée invalide, elle n’était pas obligée de terminer ses études ou de se chercher du travail. Elle a persévéré d’abord pour sa propre satisfaction. Greffée du cœur en janvier 2008, elle a finalement pu compléter son secondaire en juin 2009 et est présentement inscrite à un cours menant au diplôme d’Assistante technique en pharmacie à Mont-Laurier.

Grand Prix de l'initiative de formation en milieu de travail

Entreprises Saputo, division boulangerie, finaliste

Un projet de qualification et de formation des travailleurs a vu le jour sous le signe d’une complicité et d’un partenariat très rapproché entre cette entreprise et les services aux entreprises de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, par le biais du processus de reconnaissance des acquis et de développement des compétences.

L’entreprise a collaboré à l’élaboration d’un programme de DEP en opération d’équipement de production et facilité la démarche de reconnaissance des acquis de ses employés en vue d’obtenir ce diplôme.

Les collectifs régionaux en formation agricole (CRFA), finaliste

Le milieu de la formation agricole doit chaque année relever de grands défis afin de permettre aux agriculteurs et à la main-d’œuvre agricole de bénéficier de formations en milieu de travail. Unique en son genre au Canada, le Plan de soutien en formation agricole des CRFA permet de lever les obstacles à la participation des travailleurs en ajustant les horaires de cours, en offrant des formations étalées sur un vaste territoire et en favorisant la concertation pour diversifier l’offre et répondre à la demande.