ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Le mouvement d’éducation populaire au temps de la COVID-19

Adultes et enfants imagés en couleur

Le premier ministre François Legault a souligné le travail important des groupes communautaires à sa conférence de presse journalière du 21 mars 2020 :
« Finalement, le premier ministre s'est adressé aux organismes communautaires, qui ont perdu une partie importante de leurs bénévoles en raison de la crise actuelle. Ces organismes sont essentiels pour offrir des services à nos personnes plus vulnérables, comme les itinérants ainsi que les femmes victimes de violence conjugale. M. Legault a assuré que son gouvernement évaluait plusieurs scénarios, dont celui de bonifier le financement de certains organismes. »1

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) saluait cette annonce dans une lettre adressée le 23 mars au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, monsieur Jean Boulet. Le RQ-ACA se réjouissait notamment des « mesures de soutien d’urgence, notamment pour les ressources en itinérance, en aide alimentaire ou encore pour les ressources en hébergement, pour les femmes »2.

Le RQ-ACA mettait également en lumière plusieurs impacts de la crise du coronavirus sur les organismes communautaires. Entre autres, ils sont « plus sollicités qu’à l’habitude alors que le personnel et les bénévoles sont réduits en raison des consignes sanitaires et des enjeux parentaux »2.

Étant donné que le réseau communautaire soutien une large part des populations plus vulnérables, les mesures d’urgence devraient s’appliquer à tout le réseau communautaire :
« le manque de ressources, tant matérielles, financières ou humaines, touche l’ensemble des organismes communautaires. C’est le cas, par exemple, des centres de prévention du suicide, des OSBL d’habitation ou encore des organismes de défense des droits des chômeurs et chômeuses, etc. »2.

À l’instar de l'Observatoire québécois des inégalités, le RQ-ACA soulève que « la crise du COVID-19 touchera plus fortement les populations que nous soutenons […] et que leurs besoins seront grandissants. »2

Outre les multiples services offerts à ces populations, ce vaste réseau contribue à la compréhension de la situation de crise par leurs diverses interventions d’éducation populaire. Plusieurs d’entre eux ont, entre autres, fourni des listes de ressources sur la page d’accueil de leur site internet. Leur enracinement dans les communautés locales en fait également des acteurs de premier plan pour contrer collectivement le COVID-19.

En ce sens, leur message d’appui devrait être entendu.

1. Cabinet du premier ministre, 21 mars 2020, CISION, consulté le 31 mars : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/pandemie-de-la-covid-19-le-prem...

2. Réseau québécois de l’action communautaire autonome, 23 mars 2020. Consulté le 31 mars : https://rq-aca.org/2020/03/23/demande_soutien_urgence_pour_organisemes_c...