ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Retour sur l'AGA 2020

Logo ICÉA

Le 15 octobre dernier se tenait l’assemblée générale annuelle 2020 de l’ICÉA. L’événement a eu lieu en ligne, dans le respect des mesures sanitaires. Lors de l’AGA, les membres ont plus particulièrement invité l’ICÉA à mener des initiatives en éducation populaire et ont souhaité que l’Institut poursuive ses actions relativement à la situation éducative des femmes. Les défis posés par la Covid-19 sont au cœur du plan d’action adopté pour l’année 2020-2021. Dans ce contexte, l’Institut redoublera d’efforts pour mettre en évidence la contribution de l’éducation des adultes à la création de sociétés résilientes.

 

Rapport annuel 2019-2020

Lors de l’assemblée générale, l’Institut a mis en évidence ses principales réalisations :

  • Activité de discussion sur la formation générale des adultes (FGA) (21 novembre 2019).
  • Audition à la commission parlementaire sur le projet de loi no 40, Loi modifiant principalement la Loi sur l’Instruction publique relativement à l’organisation et la gouvernance scolaire et publication d’un mémoire.
  • Diffusion d’un avis sur le financement de l’éducation des adultes et publication d’un mémoire sur le sujet à l’intention du ministre des Finances dans le cadre des consultations budgétaires annuelles.
  • Élection du directeur général de l’ICÉA, Daniel Baril, à la présidence du conseil d’administration de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL).
  • Journée d’étude sur l’alpha-francisation (11 mars 2020).
  • Lancement en ligne au Canada du 4e rapport mondial de l’UNESCO sur l’éducation des adultes (3 et 4 mars 2020).
  • Mise en ligne d’un Dossier spécial sur l’éducation des adultes et la Covid-19. Le dossier regroupe un grand nombre d’analyses mises en ligne lors des premiers mois de la crise sanitaire, les éditions d’un rapport de veille et les bulletins spéciaux de l’ICÉA.
  • Obtention d’un soutien du Service aux collectivités de l’Université du Québec à Montréal pour la réalisation d’une recherche sur la conciliation entre les études, la famille et le travail.
  • Obtention d’une aide financière de la Fondation Chagnon pour la réalisation d’une recherche sur les stratégies de retour aux études des femmes cheffes de famille monoparentale sans diplôme d’études secondaires.
  • Participation au groupe d’expertes et d’experts sur les futures de l’apprentissage tout au long de la vie réunie par l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie.
  • Premier Rendez-vous avec les Autochtones (23 septembre 2019).
  • Recherche sur la contribution des femmes à l’histoire de l’éducation des adultes dont les résultats ont servi de base à la confection d’une ligne du temps (Projet réalisé grâce au soutien du Service aux collectivités de l’UQAM et avec la collaboration de la chercheure Audrey Dahl de l’UQAM.

 

Plan d’action 2020-2021

L’année 2020-2021 sera la dernière année de notre planification stratégique pluriannuelle 2016-2021. Dans ce contexte, nous clôturerons le travail d’analyse et de recherche sur deux thèmes priorisés, soit, le financement de l’éducation des adultes et les populations marginalisées ou précarisées. Concernant le financement de l’éducation des adultes, nous poursuivrons la compilation de données budgétaires et nous ferons valoir des recommandations comprises dans notre avis sur le sujet. En ce qui a trait aux populations marginalisées ou précarisées, nous rendrons public un avis résumant nos travaux d’analyse et de recherche des dernières années. Cet avis portera une attention particulière aux actions répondant aux besoins spécifiques de groupes distincts et il proposera aussi une approche globale tenant compte des conditions des populations marginalisées ou précarisées.

Relativement à certains groupes, nous reprendrons l’organisation d’une activité publique sur les réalités éducatives des Peuples autochtones qui a été reportée en raison de l’interdiction de tenir des événements publics dans le contexte de la crise sanitaire. Par ailleurs, les résultats d’une recherche menée sur les stratégies favorisant le retour aux études des femmes non diplômées cheffes de famille monoparentale nous permettrons de formuler des recommandations et d’effectuer des représentations en faveur de ces personnes. De plus, une recherche en cours sur l’articulation entre les études, la famille et le travail nous fournira des connaissances sur les obstacles susceptibles de favoriser la précarisation des populations qui ne peuvent participer à des activités d’éducation des adultes. Enfin, notre participation à l’organisation d’un colloque international sur l’éducation en milieu carcéral nous permettra d’approfondir la situation éducative des personnes incarcérées et de partager une initiative en cours à l’ICÉA auprès des femmes récemment sorties de prison et en processus de réinsertion socioprofessionnelle.

En plus de ces travaux d’analyse et de recherche, nous publierons un avis qui fera valoir des orientations stratégiques en éducation des adultes. Enfin, des travaux se poursuivront sur la reconnaissance des acquis, en particulier, l’exploration de plateformes numériques de microcertification.   

 

Fichier attachéTaille
PDF icon ICÉA - Rapport annuel 2019-20201.21 Mo
PDF icon ICÉA - Plan d'action 2020-2021787.13 Ko