ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Acte du Forum de l'ICÉA sur l'avenir de l'éducation des adultes

 

Mercredi 24 octobre 2018

MOT D’OUVERTURE

Par Pierre Doray

Président de l’ICÉA

 


PRÉSENTATION DU DÉROULEMENT DU FORUM

Par Daniel Baril

Directeur général de l’ICÉA


 

PRENDRE ACTE DU PASSÉ

Les acquis du passé sont les assises sur lesquelles l’avenir peut s’appuyer. Au Québec, depuis la décennie 1960, des développements majeurs ont eu lieu en éducation des adultes. Mais l’histoire de l’éducation des adultes a des racines profondes qui remontent à l’époque de la Nouvelle-France, et bien avant l’arrivée des Occidentaux en cette terre d’Amérique, alors que les Premières Nations possédaient une culture d’apprentissage.

Des moments clés de l’histoire de l’éducation des adultes

Par Daniel Baril

Directeur général de l'ICÉA

 

Partager des moments clés de l’histoire de l’éducation des adultes

Échanges en plénière

Animation : Daniel Baril

 

Leçons tirées du passé et forces sur lesquelles compter

Échanges en plénière

Animation : Daniel Baril


 

TOURNER NOTRE REGARD VERS L’AVENIR

C’est par et pour les personnes que l’avenir se construit. C’est pourquoi l’ICÉA propose de réfléchir à l’avenir à partir des deux personnes au cœur de l’apprentissage, soit les adultes en apprentissage et les personnes qui les forment (enseignants, enseignantes, formateurs, formatrices, éducateurs, éducatrices, etc.).

Première table ronde : les adultes en apprentissage

Les adultes en apprentissage figurent au premier plan de l’éducation des adultes. Penser à l’avenir invite à réfléchir à leurs besoins et à leurs demandes d’apprentissage, actuelles et à venir. Les adultes du XXIe siècle sont confrontés à des défis et à des enjeux d’apprentissage majeurs. Les exigences de connaissances et de compétences s’accroissent et la complexité de la vie moderne laisse peu de temps pour la mise à jour des acquis et leur enrichissement. En outre, des centaines de milliers d’adultes vivent des situations de précarité, d’exclusion et de marginalisation, en raison d’un faible niveau d’alphabétisation ou d’une scolarité insuffisante. Aussi, le droit à l’éducation est freiné par la marginalisation et la discrimination sociales que vivent certains groupes d’adultes. Enfin, notre société du savoir nous invite à actualiser le droit à l’éducation pour tous les adultes, incluant, le droit des adultes à se regrouper en association.    

Louise Brossard, chercheuse à l'ICÉA, a publié un compte-rendu de cet atelier. Pour accéder à ce dernier, CLIQUEZ ICI.

Animation : Louise Brossard

Chercheuse à l’ICÉA

 

Paula Duguay

Membre du conseil d’administration de l’ICÉA et présidente de l’organisme Maman va à l’école

 

Léa Cousineau

Membre du conseil d’administration de l’ICÉA et membre du Conseil de l’Université de Montréal

 

Sarah Limoges

Organisatrice communautaire, volet défense des droits, au sein de l’organisme Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-Qc)

 

Échanges en plénière

Animation : Louise Brossard, chercheuse à l’ICÉA

 


 

Seconde table ronde : les éducateurs et les éducatrices d’adultes

Les personnes qui forment les adultes empruntent des appellations différentes, selon les lieux d’éducation : enseignants, enseignantes, formateurs, formatrices, animateurs, animatrices, etc. Ces éducateurs et ces éducatrices auprès des adultes constituent la clé de voûte de l’éducation; sans ces personnes, l’adulte en apprentissage serait laissé à lui-même, sans accompagnement, sans experts lui communiquant des connaissances. De nos jours, les éducatrices et les éducateurs sont confrontés à des situations complexes, incluant une population diversifiée d’adultes en apprentissage, l’explosion des connaissances et des compétences à enseigner, la multiplication des approches et des outils pédagogiques, des enjeux de société qui appellent à développer de nouveaux contenus de cours et des conditions de travail souvent précaires. Dans ce contexte, de quoi l’avenir est-il fait pour les éducateurs et les éducatrices auprès des adultes?

 

Animation : Louise Brossard

Chercheuse à l’ICÉA

 

Céline Beaulieu

Membre du conseil d’administration de l’ICÉA et Association québécoise des intervenants et intervenantes en formation générale des adultes (AQIFGA)

 

Myriam Zaidi

Conseillère syndicale au service de l'éducation, Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)

 

Georgina Kokoun

Regroupement des organismes en francisation du Québec

 

Échanges en plénière

Animation : Louise Brossard, chercheuse à l’ICÉA


 

Les lieux de l’apprentissage et de l’éducation des adultes

La très grande diversité des lieux d’éducation et d’apprentissage caracté­rise l’éducation des adultes. Les établissements publics d’éducation et les organismes communautaires sont les piliers d’une infrastructure d’éducation des adultes, à laquelle s’ajoutent des associations, des institutions culturelles, des mouvements sociaux et des entreprises, qui, toutes et tous, rendent disponibles des activités et des programmes d’apprentissage. Depuis quelques décennies, de nouveaux lieux et de nouvelles modalités d’éducation enrichissent ces possibilités, par exemple, l’autoformation en ligne et l’apprentissage par les pairs. Relativement à l’avenir, chaque lieu doit relever des défis et des enjeux qui lui sont propres.

Ce segment du Forum a donnée lieu à des échanges en atelier. Ceux-ci n'ont pas été captés. Pour un compte-rendu des résultats de ces échanges, rédigé par Hervé Dignard, agent de recherche et de développement à l'ICÉA, CLIQUEZ ICI.

 


 

CLÔTURE DE LA JOURNÉE

 

L’éducation des adultes chez les Premières Nations

Madame Diane Labelle

Directrice du centre régionale d’éducation des adultes de Kahnawake et consultante au Conseil scolaire en éducation aux adultes des Premières nations.


 

Jeudi 25 octobre 2018

LE STATUT DE L’APPRENTISSAGE ET DE L’ÉDUCATION DES ADULTES DANS UNE SOCIÉTÉ DU SAVOIR

De plus en plus, les connaissances et les compétences jouent un rôle central dans le développement individuel et social. De plus, une grande variété de lieux d’éducation permet de faire des apprentissages nécessaires ou souhaités. Dans ce contexte, l’éducation des adultes prend différentes formes, certaines nouvelles. Autant l’apprentissage semble omniprésent dans la vie des adultes, autant, à l’échelle de la société, l’éducation des adultes est peu présente. Dans cette société dite du savoir, il y a donc un paradoxe : apprendre tout au long de la vie est requis de toutes et tous, mais, peu d’attention est portée à l’éducation des adultes.  

 

Animation par Pierre Doray

Président de l’ICÉA

 

Table ronde : réflexions sur l’éducation et l’apprentissage aujourd’hui et demain.

 

Luk Parlavecchio

Membre du comité des politiques en éducation des adultes de l’ICÉA et DesÉquilibres

 

Yves Otis

Membre du comité des politiques en éducation des adultes de l’ICÉA et consultant

 

Maxime Goulet-Langlois

Exeko

 

Échanges en plénière

Animation : Pierre Doray, président de l’ICÉA

 


 

DES MESSAGES CLÉS POUR L’AVENIR DE L’ÉDUCATION DES ADULTES

L’avenir est fait des scénarios que l’on peut anticiper, mais aussi des aspirations que l’on porte et qui guident notre action. Sur la base des acquis du passé et en tenant compte des défis et des enjeux auxquels sont confrontés les adultes en apprentissage, les personnes qui les forment et les différents lieux d’éducation, quel avenir entrevoyons-nous pour l’éducation des adultes? Quel avenir souhaitons-nous?  

Animation : Daniel Baril, directeur général de l’ICÉA

 

Compte rendu des rapporteuses

 

Audrey Dahl

Professeure, Département d'éducation et formation spécialisées, UQAM

 

Claudie Solar

Professeure retraitée, associée au Département de Psychopédagogie et d'Angragogie de l'Université de Montréal et conseillère pour le Consortium inernational de développement de l'éducation

 

Michèle Stanton-Jean

Chercheure invitée au Centre de recherche en droit public de l’Université de Montréal       

 

Échanges en plénière

Animation : Daniel Baril, directeur général de l’ICÉA


 

MOT DE CLÔTURE

Par Pierre Doray

Président de l’ICÉA.