ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Évolution de la participation des adultes à l’éducation formelle

Des constats en lien avec quatre secteurs de l’éducation formelle

Indicateurs de l'éducationL’analyse des données relatives à la participation de quatre secteurs de l’éducation formelle au Québec permet d’établir les constats suivants : 

  • alors que les effectifs à la formation générale des adultes (FGA) diminuent, les inscriptions faites par des adultes de 25 ans et plus augmentent dans ce secteur;
  • les étudiants de 25 ans et plus composent plus de la moitié de l’effectif de la formation professionnelle;
  • l’effectif de la formation continue des cégeps se compose en majorité d’adultes de 25 ans ou plus et de femmes; et
  • l’effectif des universités du Québec, qui se compose en majorité d’adultes de 24 ans ou moins et de femmes, est à la hausse depuis plus de dix ans.

L’évolution des effectifs à la FGA et à la FP

Les effectifs de deux secteurs de l’éducation formelle ont diminué au cours des dernières années. L’effectif de la formation générale des adultes (FGA) a reculé de plus de 11 800 personnes entre 2014-2015 et 2018-2019. Alors que celui de la formation professionnelle (FP) a subi une diminution de plus de 7800 personnes au cours de la même période. 

FGA et FP : répartition selon l’âge

Les répartitions selon l’âge des inscriptions faites dans ces deux secteurs permettent de croire qu’un nombre croissant d’adultes de 25 ans et plus fréquentent la FGA et la FP. À la FGA, 57 % des inscriptions ont été faites par des adultes de 25 ans et plus en 2018-2019, comparativement à 50 % en 2014-2015. À la FP, 60 % des inscriptions ont été faites par des adultes de 25 ans et plus en 2018-2019, comparativement à 50 % en 2010-2011.

Les adultes de 25 ans et plus sont donc plus que jamais présents à la FGA et à la FP, que ce soit pour terminer leurs études secondaires ou obtenir une qualification professionnelle. 

Sachant que de plus en plus de jeunes adultes obtiennent leur diplôme d’études secondaires (DES) avant l’âge de 20 ans (Diplomation à l’âge de 20 ans), il n’est pas étonnant d’observer une diminution des inscriptions faites à la FGA par les 24 ans et moins. Entre 2008-2009 et 2018-2019, le taux d’obtention du DES avant l’âge de 20 ans est passé de 69 % à 76 %.

La présence accrue des adultes de 25 ans et plus à la FGA est par ailleurs cohérente avec nos observations concernant l’estimation du nombre de personnes de 25 à 64 ans sans diplôme d’études secondaires qui seraient inscrites à la formation générale des adultes. Ce taux estimé serait en progression selon nos calculs : il est passé de 18,4 % en 2014-2015 à 22,2 % en 2018-2019 (Adultes sans diplôme d'études secondaires qui participent à la FGA).

FGA et FP : répartition selon le sexe

Les répartitions des effectifs selon le sexe révèlent des portraits différents pour la FGA et la FP. Il apparaît que la répartition de l’effectif de la FGA selon le sexe est demeurée stable entre 2015-2016 et 2018-2019, avec une majorité de femmes (53 à 54 %). Les données pour la FP révèlent pour leur part que l’effectif de ce secteur se compose majoritairement d’hommes. Cela dit, la présence des femmes à la FP est à la hausse ces dernières années, passant de 44 % en 2014-2015 à 47 % en 2018-2019. 

À plus long terme, il est possible d’imaginer l’apparition d’une situation de parité entre les femmes et les hommes à la FP.

L’évolution de l’effectif de la formation continue des cégeps

L’effectif de la formation continue des cégeps se caractérise par une série de baisses et de hausses entre 2011-2012 et 2017-2018; série qui se conclut par un bond de 10 % en 2018-2019 (une hausse de 3551 personnes). 

Les données disponibles permettent par ailleurs d’établir que la majorité des personnes qui fréquentent cet ordre d’enseignement sont des femmes ou des adultes de 25 ans et plus. La tendance selon l’âge révèle une présence constante des adultes de 25 ans et plus : 63 %, en 2011-2012, comparativement à 64 %, en 2018-2019. Pour sa part, la tendance selon le sexe permet d'observer un resserrement de l’écart entre les femmes et les hommes : la proportion de femmes passe de 58 % à 56 % entre 2011-2012 et 2018-2019, tandis que celle des hommes passe de 42 % à 44 % au cours de la même période.

L’analyse de l’évolution selon le sexe des effectifs de la formation continue des cégeps révèle la présence de différences selon le groupe d’âge. Chez les 25 ans et plus, les femmes composent plus de 60 % de l’effectif depuis 2013-2014, tandis que chez les 24 ans et moins, la présence des femmes a reculé au cours des dernières années, passant de 56 % en 2013-2014 à 46 % en 2018-2019. Il est ainsi possible de conclure que les femmes s’inscrivent à un âge plus tardif à la formation continue au cégep alors que les hommes s’inscrivent davantage à un plus jeune âge.

L’évolution de l’effectif des universités

Globalement, l’effectif des universités du Québec a connu une hausse au cours de la dernière décennie. Cela dit, après une hausse de 4 % entre 2013-2014 et 2017-2018, l’effectif des universités du Québec a connu un léger recul (environ 1,2 %) en 2018-2019 (Les adultes dans les universités).

Au cours de cette même période, les répartitions de cet effectif selon le groupe d’âge ou le sexe sont demeurées relativement stables. Il est possible de soutenir que les universités du Québec sont majoritairement fréquentées par des femmes ou des adultes de 24 ans ou moins. Entre 2013-2014 et 2017-2018, elles ont accueilli en moyenne 55 % d’adultes de 24 ans ou moins et 45 % d’adultes de 25 ans ou plus. Par ailleurs, on note la présence d’une majorité de femmes entre 2013-2014 et 2018-2019 (en moyenne 58 %). D’ailleurs, quel que soit le groupe d’âge (24 ans et moins ou 25 ans et plus), les femmes apparaissent majoritaires comparativement aux hommes.

Diminution globale des effectifs et présence accrue des 25 ans et plus

Il est possible de formuler deux grands constats en lien avec les données présentées par ces quatre indicateurs. Ces constats apparaissent assez clairement dans les données présentées par un cinquième indicateur, intitulé Les adultes à l'éducation scolaire formelle

  1. les effectifs de la plupart des secteurs de l’éducation formelle où on retrouve des adultes ont diminué (FGA, FP et universités) ont tous reculé entre 2017-2018 et 2018-2019 : seul l’effectif de la formation continue des cégeps a augmenté au cours de cette période;
  2. les adultes de 25 ans et plus sont de plus en plus présents dans la plupart des secteurs de l’éducation formelle : à l’exception des universités où ils représentent 45 % des effectifs en 2018-2019, les 25 ans et plus représentent plus de la moitié des personnes qui fréquentent les différents autres ordres de l’éducation formelle (57 % en FGA, 60 % en FP et 64 % à la formation continue du collégial). La présence des 25 ans et plus est par ailleurs en augmentation constante depuis 2014-2015.

Pourquoi les 25 ans et plus?

Que ce soit lors de la construction de nos indicateurs ou au moment de les analyser, l’attention de l'ICÉA va à la situation des adultes en apprentissage. La distinction entre les deux groupes d’âge présentés dans nos indicateurs (24 ans et moins / 25 ans et plus) nous permet à ce titre de présenter un portrait plus représentatif des adultes qui participent à l’éducation formelle. 

Lorsqu’une personne de 25 ans et plus s’inscrit à la FGA, à la FP ou à la formation continue des cégeps, il y a de fortes probabilités que sa participation s’inscrive dans un contexte de retour aux études. Il en va de même pour bien des personnes de 25 ans et plus inscrites à l’université : nombre d’entre elles partagent leur temps entre leur famille, leurs études et leur travail et leur participation s’inscrit dans un contexte de retour en formation.

Dans cette perspective, et à la lumière des constats formulés en lien avec les indicateurs présentés ici, il apparaît plus que jamais essentiel de tenir compte de la participation croissante des adultes de 25 ans et plus à l’éducation formelle dans les politiques publiques visant à renforcer l’apprentissage tout au long de la vie.

Liste des indicateurs de l'ICÉA cités dans cet article :