ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Mémoire de l’ICÉA sur le curriculum de la FGA

Page couverture programme FGAL’ICÉA rend public le mémoire qu’il a fait parvenir au Conseil supérieur de l’éducation (CSE), dans le cadre d’une consultation du Conseil sur les réformes du curriculum et des programmes, quinze ans après les États généraux sur l’éducation. Dans ce mémoire, l’Institut fait valoir que les conditions matérielles et professionnelles n’ont pas été réunies pour réussir la réforme du curriculum de la formation générale aux adultes (FGA), sujet sur lequel l’ICÉA a fait porter sa contribution aux travaux du CSE. Pour l’ICÉA, le report de l’implantation obligatoire du curriculum de la FGA par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a accentué les problèmes et il est révélateur de l’absence de priorité accordée à l’éducation des adultes. Incidemment, l’ICÉA souligne que la mise à jour du Plan d’action en matière d’éducation des adultes et de formation continue souffre elle aussi d’un report datant de plusieurs années. Pour l’avenir, l’ICÉA soutient qu’il convient de relancer l’obligation de mettre en place le nouveau curriculum, en accompagnant celle-ci d’un plan d’implantation détaillé, reposant sur le leadership nécessaire du MELS.

Plus particulièrement, l’Institut dresse un bilan mitigé de la période de développement du curriculum et des programmes de la FGA, période s’étendant des États généraux sur l’éducation à l’adoption du curriculum et des programmes de la formation commune de base en 2007. Car, bien que la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue ait recentré le développement du curriculum sur des bases plus andragogiques, ce travail nécessaire ne s’est pas prolongé dans l’arrimage entre l’organisation scolaire de la FGA et les modalités d’enseignement découlant des principes andragogiques du nouveau curriculum. De même, la formation initiale des enseignantes et des enseignants ne comporte plus de formation portant sur la FGA, fragilisant ainsi les conditions professionnelles grâce auxquelles peut s’établir la mise en œuvre de la réforme du curriculum. Pour ce qui est de la période d’implantation du curriculum et des programmes, qui a débuté après l’année 2007, l’ICÉA en trace un bilan particulièrement négatif. 

Pour l’Institut, il existe deux sources aux problèmes qui sont survenus lors de cette période. D’une part, les conditions matérielles et professionnelles nécessaires à cette implantation n’ont pas été créées et, d’autre part, les reports répétés ont fait douter de la volonté ministérielle de mener à terme cette implantation et, plus largement, de la priorité gouvernementale accordée à l’éducation des adultes. À cet effet, les reports auxquels fait aussi face depuis 2007 la mise à jour du Plan d’action en matière d’éducation des adultes et de formation continue renforcent ce sentiment à l’égard du sort réservé par le gouvernement à l’éducation des adultes.

Pour l’avenir, il nous apparaît inévitable de rendre obligatoire l’implantation. Or, il nous semble tout aussi inévitable que cette obligation d’implantation doive s’accompagner d’un plan détaillé qui crée les conditions matérielles et professionnelles nécessaires à la réussite de l’implantation. Sans aucun doute, l’ICÉA croit que cette implantation obligatoire devra être soutenue par une volonté ministérielle ferme et convaincante. Il faudra tirer leçon des difficultés suscitées par l’implantation facultative, chez les commissions scolaires qui ont mis en œuvre le nouveau curriculum de la formation de base commune, et tenir compte des possibles hésitations du monde de la FGA, qui aura en mémoire les difficultés vécues dans le passée.

Le mémoire peut être téléchargé en cliquant sur le lien ci-dessous. 

 

Fichier attachéTaille
PDF icon memoire_sur_le_curriculum_de_la_fga.pdf304.6 Ko