ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

L’ICÉA réclame une nouvelle politique d’éducation des adultes

Logo Apprendre tout au long de la vie

Une décennie après l’échéance du Plan d’action gouvernementale en éducation des adultes et en formation continue, le gouvernement ne semble plus se référer à la Politique gouvernementale d’éducation des adultes, adoptée en 2002. En fait foi l’adoption de plusieurs politiques ou orientations ministérielles en éducation des adultes, tout comme l’entrée en vigueur en 2017 d’une politique ministérielle de la réussite éducative, laquelle comprend des orientations en éducation des adultes.

Dans ce contexte d’absence d’une politique globale en éducation des adultes, l’ICÉA considère que le gouvernement devrait entreprendre une démarche d’élaboration d’une nouvelle politique d’éducation des adultes. Plusieurs raisons motivent cette proposition. D’abord, le bilan effectué de la politique de 2002 met en évidence les lacunes de celle-ci en regard des défis et enjeux de l’apprentissage des adultes. Ensuite, les politiques ministérielles adoptées depuis 2002, incluant la Politique de la réussite éducative de 2017, ne répondent pas aux problèmes globaux de l’éducation des adultes. Leurs actions limitées contribuent certainement à des développements importants. Or, il ne relève pas de la responsabilité de ces politiques de s’attaquer à des défis et enjeux touchant l’ensemble du domaine de l’éducation des adultes. Enfin, l’éducation des adultes fait face à des défis majeurs que seule une action interministérielle pourra relever.

L’ICÉA considère que le contexte actuel justifie la création et l’adoption d’une nouvelle politique globale d’éducation des adultes, ce qui permettrait de mettre en œuvre les actions suivantes :

  • Traiter dans une politique distincte les conditions de développement de l’éducation des adultes ;
  • Coordonner les politiques et les actions ministérielles afin de relever les multiples défis de l’éducation des adultes et d’en cerner les enjeux ;
  • Proposer une réponse globale aux demandes sociales et individuelles d’apprentissage dans des domaines variés ;
  • Lever les obstacles à l’éducation des adultes afin de donner la chance à toutes et à tous d’améliorer leur sort et d’augmenter leur mobilité sociale et professionnelle ;
  • Mobiliser et coordonner tous les lieux d’éducation et de formation des adultes, déjà établis ou en émergence, afin de surmonter les défis d’apprentissage des adultes évoluant au sein d’une société du savoir et de cerner les enjeux qui s’y rattachent ;
  • Corriger les inégalités qui entraînent l’exclusion d’une partie de la population dans une société du savoir polarisée sur le plan éducatif (le 2/3 de la population étant fortement scolarisée et le 1/3 se trouvant insuffisamment ou faiblement scolarisée) ;
  • Reconnaître tous les acquis et toutes les compétences, peu importe la source des apprentissages, dans le but de favoriser la poursuite du parcours éducatif et de formation en plusieurs lieux d’apprentissage ;
  • Entreprendre une action globale, soit interministérielle, pour contrer le fonctionnement en silo, faciliter la compréhension des défis et des enjeux, et trouver les réponses appropriées.

Par la publication de ce document d’orientation, l’ICÉA souhaite susciter un débat, au sein de gouvernement et dans les milieux de l’éducation des adultes, sur l’urgence de doter le Québec d’une nouvelle politique globale d’éducation des adultes.